Attention, on s’emballe pas. Je parle de l’affiliation côté affilié, bien sûr. Croyez bien que côté annonceurs, c’est plutôt Byzance. J’estime pour ma part, après quelques années passées dans le milieu, que l’affiliation en tant que telle, affichage de bannières etc… n’est pas un business model rentable, surtout pour les « petits ».

Les « petits » (qui est un terme affectueux chez moi :D), ceux sont tous ces sites qui sont affiliés à plusieurs programmes d’affiliation, qui affichent pubs, bannières et pop-under et qui ne gagnent quasiment rien à la fin du mois.

Au mieux, ils peuvent espérer, dans les bons mois, réaliser un CA entre 30 et 50€. Vous me direz qu’avec une linkwheel de 50 sites, l’affaire peut se révéler rentable. Mais là, on touche à quelque chose dont j’ai déjà parlé, les techniques Black hat, que  seuls quelques « cadors » savent utiliser intelligemment.

Nos « petits » sites, eux, voudraient participer à la fête et manger à leurs faims. Mais ils ne se rendent pas bien compte du mal qu’ils se font.

Pourquoi un programme d’affiliation ne vous rapporte rien ?

Admettons que vous souhaitiez relayer un programme d’affiliation. Vous allez vous intéresser aux gros du secteur (ce qui est loin d’être un raisonnement logique, mais passons), comparer les différentes offres et possibilités, identifier quels sont les plus rémunérateurs (pardonnez-moi de rire à gorge déployée), etc…

Une fois accepté par la plateforme, vous commencez à publier sur votre site vos premières bannières. Tout le monde est content. Vous êtes heureux qu’on vous est accepté et vous vous attendez à générer des revenus très vite. L’annonceur est heureux, parce qu’il a trouvé un nouveau pigeon.

Oh Mon Dieu ! Oui, vous êtes devenu un pigeon. Un pigeon « simpatoche », mais un pigeon quand même.

Si on ne devait parler que de rentabilité propre, combien de visiteurs pensez-vous devoir acquérir, pour réaliser un CA disons, de 30€ / jour en affichant seulement des bannières/pubs adsense ou autres rémunérées au clic ?

Je vais vous le dire : Il vous faudrait environ 125 000 visiteurs par jour, à raison d’un CTR de 1% (là, je suis très généreux) et d’un CPC moyen à 2,4 cts. Évidemment, il existe d’autres moyens pour générer des revenus avec moins de visiteurs, mais au final, la recette est toujours la même : Vous vous faites arnaquer.

Petite aparté : Si votre site totalise une audience de 125 000 visites uniques par jour, vous avez tout intérêt à vendre vos propres produits.

Quel est l’intérêt pour un annonceur de diffuser son programme d’affiliation ?

La visibilité pour un annonceur est exceptionnelle. Si son programme d’affiliation compte des centaines d’affiliés, la visibilité de ses offres est multipliée d’autant.

C’est pour cette raison que les annonceurs proposent leur programme et acceptent si facilement n’importe quels sites. C’est avec de petits ruisseaux que l’ont fait de grandes rivières.

Pourquoi, d’après vous, les sites à forte affluence/notoriété négocient-ils directement avec les annonceurs ? Vous, vous n’avez pas ce pouvoir. Votre site, sert juste de tête de gondole. Et l’affaire est très juteuse… pour l’annonceur. Des milliers de sites relayent chaque jour des centaines de programmes, pour le plus grand plaisir des annonceurs.

Imaginez : Une ou deux ventes par mois sur votre site X par des milliers de sites = €€€ tout bénef’ mais rien pour vous.

Chaque administrateur de site fait le travail pour eux : Référencement, page de vente, newsletter, keywording… dans l’espoir de faire quelques ventes. Et cela vous coûte plus d’argent que cela ne vous en rapporte. Sans compter les problèmes de cookies, de ventes oubliées, d’annonceurs qui ne payent pas, etc…

Cet article ne changera pas les mentalités, je le sais bien. Le mythe de « faire fortune sur internet » est tenace et la promesse d’y arriver facilement, en diffusant les offres d’un annonceur, n’arrangent rien.

La rengaine à la dent dure, il suffit de publier des pubs et sans rien faire, les sous-sous tombent directement dans la po-poche. Mais, citez-moi un métier qui vous permet réellement de faire ça ? Si c’était si simple, nous serions tous millionnaires.

 

Dans la même catégorie :