Temps de lecture estimé 3 minutes

Est-ce que le « mobile friendly » est le nouvel eldorado du référencement naturel ? Google semble vouloir en faire un critère déterminant pour le SEO et n’hésite plus à l’afficher dans les SERPS. Tous les sites n’ont pas encore de version mobile, certains n’en n’auront probablement jamais (complexité, coût, temps, etc…). Qu’est-ce qu’un site risque si il n’est pas mobile friendly ? Quels sont les avantages d’avoir un site mobile ? Et surtout pourquoi Google lui donne t-il, aujourd’hui, tant d’importance ?

Mobile friendly, tu seras

Il semble logique à certain qu’un site est une version mobile. Il n’est pas rare de croiser des personnes qui vous soutiennent mordicus qu’un site doit être (avant tout ?) pensé pour le mobile (tablette et smartphone, j’entends). Je ne peux pas leur donner totalement tort, dans la mesure ou le search s’effectuera plus sur mobile que sur desktop. Mais de là à développer un site uniquement mobile friendly, il y a une grande différence. Un site se doit d’être consultable partout sur n’importe quel support. Consultable ne veut pas forcément dire mobile. Certains sites, non compatibles, sont « lisibles » sur smartphone, même s’ils ne sont pas adaptés au terminal. Évidemment, ce n’est pas pratique.

Google tente donc d’imposer le mobile friendly, en gros « ton site est mobile, c’est bien, t’es un winner ». Quel intérêt Google a t-il de promouvoir ce « label » ? Dans un premier temps, on peut penser que notre ami coloré tend vers un web search plus en accord avec les canons du mobile : design adaptatif, vitesse d’affichage, consommation de données, espace de stockage, etc… Élémentaire, mon cher Watson ! 4G ou pas, nous sommes encore loin d’un surf agréable comme sur PC (Mac pour les intimes). Du coup, les avantages du mobile friendly, sautent aux yeux et deviennent évident.

Un critère de positionnement SEO ?

Comme à son habitude, GG, impose sa loi et au lieu d’y aller progressivement (oui je sais, il essaie de le faire croire mais ce n’est ABSOLUMENT pas le cas) appose à tout site mobile un joli petit label bien mérité et aux autres rien (pour l’instant). Au même titre que le HTTPS, Google informe le visiteur sur la page de résultats les sites mobiles. De ce fait, le visiteur lambda que nous sommes, se dirigera (volontairement ?) vers le site qui lui offre un meilleur confort de lecture. Au détriment d’un autre site, peut-être plus pertinent, condamné car non mobile friendly.

Alors est-ce un critère de positionnement ou pas ? Pour le moment, ce n’en est pas un. Pas au même titre que le soi-disant avantage de la sécurisation. Le seul atout du mobile friendly pour le moment, c’est clairement l’apport de trafic ou la chute de fréquentation, selon la situation de son site. On ne peut pas encore prouver ce que j’avance, c’est vrai. Mais à terme, je pense vraiment que cet avantage sera concurrentiel et fera la différence. Cela deviendra t-il un critère à part entière ? Probablement que oui. Google ne le revendiquera pas au départ mais cela pèsera (pèse déjà ?) sur la visibilité d’un site.

Faut-il passer son site en version mobile ?

Je serais plutôt enclin à dire oui. Mais j’y mettrais des conditions. Qu’entends t-on d’abord pas version mobile ? Un design adaptatif type Bootstrap ou une version dédiée ? Application mobile ou pas ? Avant de se lancer tête baissée, il faudra clarifier cette situation. Ensuite, la version mobile, OK, mais pour quel contenu ? Si nous sommes tous d’accord sur le fait qu’un site mobile friendly doit être plus léger, quelles informations y mettre ? N’est-ce pas là un risque d’appauvrir le contenu de son site pour lui permettre d’être facilement utilisable sur mobile ? Toutes ces questions sont d’ordre spécifiques et propres à chaque projet mais il faudra y répondre pour ne pas risquer de se tromper.

Pourquoi Google promeut-il le mobile-friendly ?

Je me doute que vous avez déjà la réponse : Adwords. Comme disait l’autre, si c’est gratuit, c’est toi le produit. En donnant de nouvelles billes aux SEO pour ranker (faut pas exagérer non plus), ils vont se jeter à fond dans cette nouvelle lubie et développer à foison du site mobile. Et devinez qui sera le grand gagnant ? Bien sûr, on a rien sans rien. On fait du biz avec GG, il faut bien qu’il se serve au passage. Ce que je veux dire c’est qu’au-delà de la « noblesse » du geste, l’arrière pensée est toujours là. De la pub desktop sur mobile, c’est moche, on ne la voit pas, elle est mal intégrée et le taux de clic s’effondre. Du coup, comment obliger tout ce petit monde à changé ses habitudes : on lui crée un nouveau critère qui favorisera très vite l’émergence de millions de sites mobiles. Désolé, c’est mon côté parano qui ressort ;D

Alors site mobile ou pas site mobile ?

Oui, bien sûr, à certaines conditions comme expliquées plus haut, mais oui. Un site mobile, s’il contribuera à rendre Google plus riche qu’il ne l’est déjà (je radote, je sais !), permettra aussi à votre business de prendre une nouvelle direction, de toucher plus de monde, d’attirer plus de trafic et probablement d’améliorer votre CTR et votre ROI. Donc un site mobile friendly doit faire partie de votre stratégie de positionnement à court terme au risque de laisser passer la caravane et d’être en queue de peloton.

Crédits image : myposeo.com

 

Dans la même catégorie :

Résumé
Critère de positionnement SEO : Mobile friendly
Titre de l'article
Critère de positionnement SEO : Mobile friendly
Description
Est-ce que le "mobile friendly" est le nouvel eldorado du référencement naturel ? Google semble vouloir en faire un critère déterminant pour le SEO et n'hésite plus à l'afficher dans les SERPS. Tous les sites n'ont pas encore de version mobile, certains n'en n'auront probablement jamais (complexité, coût, temps, etc...). Qu'est-ce qu'un site risque si il n'est pas mobile friendly ? Quels sont les avantages d'avoir un site mobile ? Et surtout pourquoi Google lui donne t-il, aujourd'hui, tant d'importance ?
Auteur