Je lis ça et là des choses qui ont tendance à me faire gentiment hérisser le poil. Certaines remarques sont constructives, tandis que d’autres sont, uniquement, à charge. Les salaires des référenceurs en France sont bas. Si vous habitez en Province, c’est pire. Le référenceur SEO reste un poste salarial soumis à variation extrême, selon les latitudes sous lesquelles vous vivez.

Depuis que le Journal du Net à publié une infographie du SEOCamp, sur les salaires des référenceurs en France, quelques uns ont donné leur avis sur la question. Si dans l’ensemble, je ne trouve pas « grand chose » à redire, il est des discours, que je ne peux accepter, qui soit émis par de brillants cerveaux ou par des personnalités plus modestes. Je lis depuis quelques jours, tout un tas de choses, qui m’amènent à penser, que soit la vision du SEO en France est totalement idéalisée, soit elle est complétement faussée, par des jugements de valeurs plutôt très arrêtés.

Le (vrai) salaire moyen d’un référenceur

Je suis dans le web depuis quelques années maintenant. Je vis et j’ai toujours vécu dans le Sud de la France, Terre de repli pour vacanciers en manque de soleil, quoique qu’aujourd’hui avec l’éclipse solaire, le soleil fait grise mine. J’ai donc toujours vécu ici, entre Aix en Provence et Marseille. Lorsque j’ai commencé à bosser dans ce milieu (à l’ère préhistorique), les salaires étaient bas. Mais lorsque l’on débute, on se dit toujours, que l’expérience aidant, on finira par avoir un salaire plus conséquent. Seulement les compétences arrivent et les salaires restent définitivement bas, voire même très bas pour la profession. Il n’est pas rare de voir fleurir des légions de bébés référenceurs pointant à moins de 1300€ net / mois. Quant à ceux qui maitrisent un peu mieux les subtilités du SEO, n’allez pas croire qu’ils flambent, au mieux les salaires avoisinent les 1900€ net / mois.

Attention, je ne dis pas que ce-dernier salaire est mal payé, de nombreux salariés aimeraient pouvoir en bénéficier. Ce que je dis, c’est que l’on est quand même loin de l’image que l’on peut avoir du gars plein de thunes qui fait tourner ses MFA, passant sa vie à gruger Google, au milieu de liasses de billets (violets de préférence :D). Le référenceur par chez moi, en plus de ses compétences SEO, il faut qu’il possède également des talents de webdesigners, de rédacteurs, de community managers et d’administrateur réseaux. Voyez qu’à ce prix là, on est loin du job rêvé par tous ceux qui peuvent lire tout un tas de blog sur « Comment faire fortune avec telle technique ? ».

Les agences web sur Marseille, pour ce que je connais, mais je ne pense pas me tromper en disant que beaucoup d’autres villes y sont confrontées, ne jouent pas le jeu. Heureusement certaines sont plutôt excellente et leur renommée n’est plus à faire. Mais pour tous ceux et toutes celles qui travaillent au sein de petites structures, soi-disant familiale, où il faut faire des efforts, à cause de la conjoncture, etc… croyez-bien que ceux là, ne mentent pas sur leurs salaires !

Le problème des salaires des référenceurs en France

En France, nous sommes perpétuellement confronté à un problème majeur, qui semble revenir en boucle dans la bouche de tous les patrons d’agence web : les charges sociales et patronales. Je ne vais pas épiloguer ici, ni débattre de quoique ce soit. Les responsables d’agences usent et abusent de ces termes, pour mettre la pression à leurs salariés : « Vous comprenez on ne peut pas verser de gros salaires à cause de ceci ou de cela ». Comme je l’écrivais plus haut, n’allons pas plus loin dans une polémique qui n’élèverait pas le débat.

L’autre élément de pression, reste bien entendu le chômage, une épée de Damoclès au dessus de la tête, qui permet elle aussi de maintenir une certaine léthargie des salaires. Mais comme ces référenceurs justement, sont des passionnés, le salaire n’est pas leur principale motivation.

Donc, quand je lis que certains référenceurs mentent sur leurs revenus ou qu’ils omettent de dire la vérité, cela me fait légèrement monter en pression. Tous les référenceurs de France ne possèdent pas des galaxies de sites, tous ne créent pas de MFA et tous n’ont pas de sociétés. La majorité ne travaille pas dans de grosses structures et n’a pas accès aux formations ni même à la possibilité de se rendre aux conférences de la profession (SEOCamp par exemple). Certains SEO n’ont même jamais été en formation.

Les salaires dépendent bien évidemment de plusieurs facteurs, le premier reste le chiffre d’affaires réalisée par une agence web. Je ne sais pas combien est facturée une presta SEO ou la création d’un site web sur Paris, mais chez moi, un site internet se négocie aux alentours de 2500€ (je ne parle pas des vendeurs de leasing, ceux là me répugnent) quant au SEO les prix débutent rarement au dessus de 300€ / mois. Bien évidemment on parle d’une TPE ou (très) petite PME. Les grands comptes sont de toutes façons intouchables pour des petites structures. Et encore ces tarifs là sont âprement négociés.

Arrêtons de stigmatiser les référenceurs entre eux

Il serait peut être temps d’arrêter de tirer à boulets rouges sur des personnes qui font un boulot pas toujours facile (merci Google!), qui ne sont pas souvent remerciés, ni appréciés à leur juste valeur. La charge est encore plus indigeste lorsqu’elle vient de référenceurs qui ont, semble t-il, oubliés qu’eux aussi ont un jour débuté et n’ont pas toujours eu la reconnaissance financière et professionnelle qu’ils méritaient.

Merci aussi de comprendre que se rendre au SEOCamp est très difficile financièrement pour beaucoup de référenceurs. Le prix de la conférence + un billet de train / d’avion + hébergement pour certains, etc… Le commun des mortels du SEO francophone, ne peut se permettre une telle dépense. Et ne comptez pas sur leurs patrons pour leur payer le voyage.

Je pense avoir fait le tour de la question, s’il vous vient l’envie de commenter, si vous n’êtes pas d’accord, faites-le savoir.

Il serait intéressant de confronter les points de vue de chacun sur ce sujet, pour en tirer de réelles conclusions.

Dans la même catégorie :

Résumé
Pourquoi les salaires des référenceurs en France sont si bas ?
Titre de l'article
Pourquoi les salaires des référenceurs en France sont si bas ?
Description
Je lis ça et là des choses qui ont tendance à me faire gentiment hérisser le poil. Certaines remarques sont constructives, tandis que d'autres sont, uniquement, à charge. Les salaires des référenceurs en France sont bas. Si vous habitez en Province, c'est pire. Le référenceur SEO reste un poste salarial soumis à variation extrême, selon les latitudes sous lesquelles vous vivez.
Auteur