Ah, Facebook. S’il en est bien un avec qui il faut compter, c’est bien lui. Facebook, le roi des roi… des réseaux sociaux. Sincèrement, beaucoup d’entre nous, se sont toujours demandé à quoi Facebook pouvait bien servir. C’est vrai, qu’au final, on ne sait pas toujours, très bien quoi en faire. Certains animent des communautés, d’autres établissent des liens professionnels, il y en a même qui recherche l’amour.

Nous, ce que l’on veut avant tout, c’est développer nos ventes et améliorer notre relation client (et accessoirement partir aux Baléares, mais ça, c’est une autre histoire, comme disait Gérard :D)

Facebook a pour avantage, de drainer un large public en demande permanente. Je m’explique. Lorsque vous effectuez une recherche sur Google, vous êtes actif mais pas demandeur. Vous êtes sourd aux annonces et autre pubs qui s’insèrent dans les résultats. Sur Facebook en revanche, vous êtes à l’écoute, attentif et prêt à consommer. Je schématise, mais tout le monde aura compris.

Avant toute chose, pourquoi choisir Facebook, comme vecteur de croissance d’un site ?

Le F-commerce, comme on l’appelle, a un potentiel de croissance, qui dans les années à venir, deviendra un incontournable pour tout business. Peux d’acteurs sont implantés sur Facebook, et il semble évident que cela ne restera pas ainsi très longtemps. Souvenez-vous toujours qu’il est préférable d’être précurseur que suiveur. Certains acteurs majeurs du secteur aujourd’hui, étaient là au début du Net. Comme quoi être premier, c’est important.

Créer un e-commerce sur Facebook ?

Il existe plusieurs applications pour créer un e-commerce sur Facebook, les 5 principales, sont : Payvment, Ecwid, Storefront Social, BigCommerce Social Shop et Boosket.

A vous, de faire votre choix, parmi ces 5 applications e-commerce. Elles ont de toutes façons pratiquement les mêmes possibilités et caractéristiques, certaines sont plus intéressantes que d’autres (Payvment et Ecwid), mais les coûts diffèrent aussi.

Facebook est-il un canal idéal pour vendre ses produits ?

Oui. C’est véritablement un atout indéniable pour développer ses ventes. Une communauté qui se regroupe autour d’une marque et/ou société, permettra de réaliser une meilleure marge bénéficiaire à l’entreprise. Les pages Facebook ont déjà démontrées leur intérêt dans ce type d’appropriation d’une marque. Le F-commerce n’est donc qu’un pendant direct, une étape évidente dans la relation client/marque/société.

On peut évidemment se poser la question de la légitimité d’un réseau social en tant que plateforme e-commerce. Facebook est au départ un “réseau social” et n’a pas vocation à vendre quoique se soit. Mais dans la mesure où l’on a permis aux entreprises de créer leurs pages et donc de fédérer une communauté autour de leur image, il serait très compliqué et hypocrite d’un point de vue purement commercial, de ne pas répondre à la demande des consommateurs et des professionnels.

Vendre sur Facebook est donc possible, mais également recommandée. Vos clients y sont. Vous devez y être également. Ce la va de soi.

Vendre sur Facebook, est-ce simple et pratique ?

Simple, assurément. Rien de plus simple que de vendre vos produits à une communauté déjà acquise. C’est le rêve de tout entrepreneur. Vous ne recherchez plus vos clients, n’essayez plus de les convaincre. Vos budgets com’ fondent comme neige au soleil et votre rentabilité explose.

Pratique, beaucoup moins. Dans un sens au pourrait dire que les deux se rejoignent. Simple et pratique vont ensemble. Mais dans la pratique justement, plusieurs choses peuvent poser problème.

Premièrement, vous devez créez une expérience similaire entre votre f-commerce et votre site. Qui dit expérience similaire, dit forcément adaptation de la charte graphique, de l’expérience client, etc…

Deuxièmement, vos clients devront choisir entre votre site ou votre F-commerce. Vous devrez donc faire très attention à ce que chaque e-commerce ne cannibalise pas l’autre. Sinon, vos taux de transformations vont dégringoler.

Un F-commerce ne doit pas être un concurrent direct de votre site. Vous devez créer des ventes additionnelles sur votre F-commerce, au risque de grignoter vos propres part de marchés au bénéfice de l’un ou de l’autre des dispositifs. Posséder un F-commerce ne signifie pas que vous vendrez plus sans rien faire. Faites très attention à ça !

Troisièmement et non des moindres, l’achat en lui même. Le principal frein à l’achat sur Facebook, c’est le manque de confiance dans la sécurité des moyens de paiement. Si, aujourd’hui, les achats effectués en ligne, sont sûr à 99%.

Sur Facebook, les consommateurs sont moins enclins à diffuser leurs informations bancaires par manque d’informations mais surtout de lisibilité. Un peu comme au début des paiement en ligne. Il est très compréhensible que les utilisateurs de Facebook soient craintifs, après tout, Facebook est assez obscur dans le traitement des informations et de la confidentialité des données.

Créer un e-commerce sur Facebook est recommandé. C’est l’avenir de la vente sur internet. Et c’est un canal de diffusion vaste et sans frontière, la barrière de la langue s’efface au profit de l’identification à une marque (ndrl : Apple). Le plus gros challenge, se sera de convaincre vos “fans”, visiteurs, clients, etc… de la sécurité du paiement sur Facebook et également de ne pas perdre d’un côté (votre site-mère) pour gagner de l’autre (F-commerce).

Vous devrez œuvrer dans les deux sens, sans jamais perdre de vue, que votre F-commerce doit multipliez vos ventes et non les divisez.

Dans la même catégorie :