Lorsqu’Apple lance un nouveau produit comme l’iPhone 5, (lancement prévu la semaine prochaine), c’est souvent la dernière étape d’un cycle de nouvelles qui a commencé de long mois, parfois des années, à l’avance. D’où vient ce processus ? Presque toujours, c’est un murmure « lâché » sur la toile, qui n’a rien d’innocent, d’un morceau de phrase dévoilée soi-disant par hasard ou la perte d’un prototype, où comment la spéculation est devenue une nouvelle monnaie d’échange avec la presse : voilà comment naît une rumeur Apple.

Vous les connaissez, vous les avez lues, et vous les avez même même « re-tweetées ». Les rumeurs Apple, une fois commencées, répartis à travers internet, sont comme une contagion virale inimaginable. Même si elles sont totalement invérifiables (si elles l’étaient, elles ne seraient pas des rumeurs), presque tous les sites prennent part au rituel et de disséquent les rumeurs Apple. Le trafic généré est un excellent indice d’audience, les lecteurs sont accrochés, fidélisés.

Une fois que les rumeurs sur un produit Apple atteignent une masse critique, diverses autres rumeurs liées à des phénomènes étranges ont lieu. Parfois, certains fans prennent sur eux de créer des concepts sur Photoshops, élaborés à partir de ce qu’ils pensent (ou, plus souvent, espèrent), à quoi le le produit ressemblera. Et si certaines personnes faisant autorité (co-fondateur d’Apple Steve Wozniak sont de ceux là) partagent ces réflexions sur les rumeurs en question, d’autres rumeurs plus folles encore, naissent souvent des espoirs et des échanges enflammés entre « fans ».

L’énorme intérêt dans les rumeurs Apple est en partie une indication de la popularité inégalée des produits de la société. Mais les produits Microsoft et Google sont très populaires, aussi, pourtant ces marques n’inspirent pas le même type d’attention « fanatiques » que ceux d’Apple. Le marketing de la société et l’obsession du secret ont alimentés une quasi-religion autour des produits de la marque à la pomme, que les disciples se font un plaisir d’évangéliser, en répandant des rumeurs à leur sujet.

L’iPhone 5 est un exemple classique. Bien que Apple n’a pas, jusqu’à cette semaine, laissé entendre qu’un nouvel iPhone existe, Internet n’a pas arrêté de parler et de spéculer à ce sujet. Des fuites provenant de fournisseurs ou de sources anonymes la plupart du temps, il n’y a eu aucun temps mort sur la prochaine sortie de l’iPhone 5, même si personne ne sait vraiment s’il s’appellera vraiment comme cela, jusqu’à mardi prochain. Probablement.

Pour aussi longtemps que les gens continuent d’acheter des produits Apple, il y aura des rumeurs à leur sujet. Alors que nous sommes tous unique, nous partageons toutefois tous des points communs.

Le graphique ci-dessous le démontre parfaitement :

Article traduit de l’article : Infographic: Anatomy of an Apple Rumor